Le champion du monde de boxe Julien Lorcy a dit : « Evaluer ses capacités avant d’entreprendre me paraît plus sage et plus sensé que de se surestimer ». Ce qui est vrai de la boxe l’est aussi de la mobilisation des ressources.
L’évaluation des performances de mobilisation de ressources est un exercice souvent négligé dans notre ministère. Elle consiste en l’examen minutieux de vos stratégies de mobilisation pour en dégager les forces et faiblesses. Mon but est de vous inviter en cette fin d’année à évaluer vos stratégies de mobilisation afin d’avoir une juste estimation de vos capacités. Cela vous évitera des prévisions irréalistes pour le compte de l’année 2019 et vous épargnera des frustrations.

Que faut-il évaluer ?

L’évaluation dont nous parlons vous conduira à interroger les résultats de vos stratégies de mobilisation. Vous questionnerez l’efficacité de chacune de vos approches de collecte des ressources, de fidélisation des partenaires et de mobilisation de nouveaux. Tout au long du processus, vous vous poserez objectivement ces questions :

  • Avons-nous atteint nos prévisions ?
  • Pourquoi telle stratégie a marché et pas telle autre ?
  • Quelles sont les stratégies ou activités qui nous ont permis de mobiliser le plus de revenus ?
  • Quelles sont les sources (églises, étudiants, Amis, autres) auprès desquelles nous avons le plus mobilisé de ressources ? Pourquoi ?

Une mobilisation efficience

L’efficacité de votre mobilisation de ressources s’évalue par ailleurs par la qualité des résultats obtenus dans le temps et en fonction des moyens dont vous disposiez. Il serait bien de viser l’efficience, c’est-à-dire la capacité à produire de meilleurs résultats en peu de temps avec peu de ressources. Cela vous permettra d’identifier les activités sans valeur ajoutée en termes de partenariat.

Important à savoir !

Dans ce processus, vous pourriez être confrontés à la réalité de l’inefficacité de vos nombreux efforts. La tentation sera grande de s’autoflageller (le mobilisateur) ou de condamner les autres (Conseil d’Administration, Amis, étudiants, chargé de mobilisation, etc.). Ce n’est pas le but de cet exercice. La juste réaction, c’est de se poser les bonnes questions et de passer à l’acte. C’est ce que nous verrons le mois prochain.

Djegolbe Nathan Watade
Responsable Mobilisation de Fonds
UJC Tchad

Abonnez-vous pour recevoir les Echos du Balafon

En rejoignant notre liste de distribution vous pourrez recevoir dans votre boîte électronique toutes les nouvelles importantes des GBUAF.

Merci de vous être inscrit(e). Veuillez vérifier votre boîte électronique.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Aller à la barre d’outils