Le Centre Africain du Christianisme Contemporain

Conditions d'admission

Peuvent être admis au programme de CCLT

  • Les Secrétaires généraux ou staffs nationaux et régionaux des GBU ;
  • Les membres des comités nationaux des GBU et tout potentiel responsable d’un mouvement national ;
  • Tout responsable d’église (Pasteur, ancien, diacre, responsable de femme, responsable de la jeunesse ;
  • Tout responsable d’œuvre évangélique (Directeur, Secrétaire, etc.)

Le candidat doit :

  • Etre recommandé par sa structure d’appartenance ;
  • Justifier d’un niveau académique équivalent à « Bac plus trois » ou d’au moins 3 ans dans son domaine de responsabilité ;
  • Fournir un dossier complet (nous écrire ou consulter notre site www.gbuaf.org

Les candidats sont retenus sur étude des dossiers.

Le coût de formation :

  • Inscription : 35000 FCFA soit US$ 65
  • Hébergement : 275000 FCFA soit US$ 500
  • Scolarité : 245000 FCFA soit US$ 450

Devenez Partenaire !

Voici comment vous pouvez nous aider:

S’engager à prier régulièrement

Nous dépendons entièrement de la grâce de Dieu dans tous nos projets. Nous croyons que la prière peut produire de grands et bons effets sur notre ministère. Vous pouvez nous écrire pour faire partir de notre réseau d’intercesseurs.

S’engager à soutenir financièrement

Nous apprécierons tout don financier ou matériel. Vous pouvez vous engager à faire un don ponctuel ou régulier. Vous pouvez aussi nous faire des dons matériels de tous ordres.

Comment faire un don ?

  • Virement bancaire : Compte GBUAF
    N° CI059 01004 141206962201 92
    ECOBANK Côte d’Ivoire
    01 BP4107 Abidjan 01
    Tel : +22520319200
    Code Swift : ECOCCIAB
  • Paiement électronique :
    carte de transfert à www.ifesworld.org/donner
  • Autres: Contacter Dr Klaingar Ngarial
    +22507464201 ; molouwa@yahoo.fr
    08 BP 424, Abidjan

La Vocation du Centre

Destiné aux responsables des GBU et ouvert aux responsables d’Eglises et Œuvre chrétiennes d’Afrique francophone, le CACC se veut un lieu de formation en leadership transformationnel. Le CACC est le premier centre africain francophone connu à ce jour et qui offre une telle formation. Le programme du centre se veut flexible, accessible et surtout contextuel et situationnel. L’on s’y forme tout en continuant de faire son ministère. Vous serez absents de votre travail, seulement durant 9 à 12 semaines par an pendant trois ans.

Sans donc remplacer les institutions de formation bibliques et théologiques existantes, ce Centre se veut une contribution spécifique qui apportera un plus même à ceux qui sont déjà formés en théologie.

Le CACC se veut une contribution des Groupes Bibliques Universitaires d’Afrique Francophone (GBUAF) à la formation des leaders en Afrique.

La Méthode Pédagogique

Une méthode basée sur le développement des compétences situationnelles. Il s’agit de développer en chaque responsable des compétences qui l’aident à agir et à jouer son rôle (de secrétaire, pasteur, d’ancien, de responsable d’œuvre chrétienne, etc.) dans chaque situation dans laquelle il se trouvera (voir Prospectus n°2 pour la liste des principales compétences).

Elle est aussi basée sur les échanges entre participants, car les leaders ne sont pas des véhicules vides, qu’il faille remplir de connaissances abstraites, qu’ils iront ensuite appliquer. Les participants ont des expériences et un savoir-faire à partager. Ils ne viennent pas pour être endoctrinés mais pour construire ensemble leurs compétences. C’est pourquoi le programme du centre est confectionné à partir du profil situationnel des participants. Par exemple, de quelles compétences un pasteur d’une église ou un secrétaire du GBU a-t-il besoin pour bien faire son travail ? De quelle compétence un directeur d’une structure chrétienne a-t-il besoin ?

Il ne s’agit pas d’équiper la personne avec des connaissances qu’il va plus tard appliquer (approche traditionnelle) mais de développer en lui : a) des compétences le rendant apte à agir aussi bien dans des situations standards que dans des situations variables ; b) la méta-compétence, c’est-à-dire l’aptitude à comprendre et à interpréter les situations pour y répondre de façon compétente, en cas de changement de situation.

La méthode est celle de l’ACTION-REFLEXION-ACTION (ARA)

Les Evaluations

Les évaluations se font dans un contexte réel d’action-réflexion-action et les notes attribuées sont celles du système BMI (voir Prospectus n°2)

  • Les Situations d’Apprentissage et d’Evaluation (SAE) : ce sont des travaux dont la réalisation démontre l’acquisition des compétences ciblées par la formation.
  • Les Cliniques : réalisation dans milieu étranger des travaux dont la complexité implique au moins domaines disciplinaires.
  • Le Mémoire
  • L’évaluation des valeurs et attitudes
  • La présence effective aux cours.

Les Diplômes

  • Si la Note Finale Générale (NFG) obtenu par l’apprenant est égale à au moins 75% de « B » , il lui sera décerné le Certificat de Compétence en Leadership Transformationnel (CCLT). Si l’apprenant obtient une NFG égale ou supérieure à 85% de « B » et si en plus il a 0% de « I », il sera inscrit aux annales du CACC.
  • Si la NFG obtenue par l’apprenant est comprise entre 75% et 50% de « B », il lui sera délivré une Attestation de Compétence (AC) dans les matière où la Note Finale de Matière (NFM) est égale à au moins 60% de « B »
  • Si la NFG obtenue par l’apprenant est inférieure à 50% de « B », il lui sera délivré une Attestation de Suivi de Cours (ASC) pour la matière où l’apprenant a justifié d’une présence effective à au moins 90% des heures de cours.

Nous voulons cependant indiquer assez clairement que malgré son importance, le diplôme n’est pas le premier but de la formation. La formation vise essentiellement le développement des compétences.

Verset biblique
Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés
Romains 8.37