Document sans titre

Les GBU dans le monde

Les origines d’un témoignage biblique spontané dans les universités remontent loin dans le passé. Mais ce n’est qu’à partir de 1877 à l’Université de Cambridge que quelques étudiants, poussés par le Saint-Esprit, ont convenu de se mettre ensemble pour étudier la Bible et pour partager leur foi en Jésus-Christ avec leurs camarades d’université. Des cas semblables se sont produits dans des universités célèbres des Etats-Unis et se sont vite propagés en Europe, au Canada, en Norvège, en Suède, en Australie, en Chine, etc. En 1947, des délégués de neuf mouvements nationaux formèrent à Boston aux Etats-Unis l’IFES (International Fellowship of Evangelical Students), entendez Union Internationale des Groupes Bibliques Universitaires (UIGBU). Stacey Woods, responsable américain devint alors le premier Secrétaire Général. Il fut un "vrai pionnier" et un administrateur remarquable.

En 1973, les bureaux de l’IFES furent transférés à Londres, en Grande-Bretagne et Chua Wee Hian, Secrétaire Général associé de l’IFES pour l’Extrême-Orient prit la relève de Stacey Woods. Il est connu pour sa perspicacité, sa direction et son souci de cultiver des relations personnelles avec ses collaborateurs.

En 1991, après 20 ans de ministère fructueux et béni, Chua Wee Hian passe le témoin à Lindsay Brown, précédemment Secrétaire Régional pour l’Europe. Il est bien connu pour ses dons d’évangéliste et de pionnier.

En 2006, Daniel Bourdanné, succède à Lindsay Brown. Il était précédemment le Secrétaire Régional des Groupes Bibliques Universitaires d’Afrique Francophone (GBUAF). Aujourd’hui l’IFES est dans près de 150 pays au monde.

Les GBU en Afrique Francophone

Le début des GBU en Afrique est marqué par les tournées de reconnaissance entreprises par M. Tony Wilmot, homme d’affaires britannique, auprès de plusieurs universités anglophones.

Des GBU furent nés en 1958, la "Pan African Fellowship of Evangelical Students" (PAPES) vit le jour avec comme membres le Ghana, le Kenya et par la suite le Nigéria. Le pasteur David Gitari du Kenya, en fut le premier Secrétaire général. Il fut plus tard remplacé par un Ghanéen, T.B. Dankwa qui dirigea le PAPES DE 1980 à 1993. L’actuel Secrétaire Régional pour l’Afrique Anglophone et Portugaise est Gideon Para Mallam.

En Afrique Francophone, le GBU de Suisse romande a pris l’initiative, en 1964, d’envoyer Louis Perret pour mettre sur pied des groupes bibliques dans les universités de la région. Ainsi, il a commencé à Dakar en 1965 puis à Abidjan en 1966.

En 1968, un congrès d’une quinzaine d’étudiants a eu lieu à Abidjan. Le mouvement panafricain GBUAF (Groupes Bibliques Universitaires d’Afrique Francophone) est né avec comme premier Secrétaire Régional Alastair Kennedy. En 1972, les GBUAF sont admis comme membre affilié de l’IFES lors du Congrès International de l’IFES à Mittersill en Autriche. En 1975, lors du 4e congrès à Yaoundé, Isaac Zokoué, un centrafricain, devient Secrétaire Régional. Il fit un travail remarquable de pionnier. Au cours du 6e Congrès à Bingerville, en 1981, Solomon Andria de Madagascar, devient Secrétaire Régional. Il continua le travail de son prédécesseur. Il sera suivi de Daniel Bourdanné, de1993 à 2006. Il faut noter aussi l’importante contribution en ressources humaines apportée par le GBU Suisse Romande et celui de l’IVCF/USA pour le développement de l’oeuvre. Le premier nous a envoyé Jean-Claude Schwab à Kinshasa, Claude et Anne-Marie Decrevel à Yaoundé, Nancy Félix à Abidjan. Le second nous a prêté Stan Lequire à Abidjan, Ann Maouyo (née Bennighof) à Yaoundé et ensuite à Lomé, Harris et Michelle Scott au Gabon.

Depuis, l’oeuvre s’est développée considérablement : 19 mouvements nationaux avec des secrétaires nationaux, des milliers d’étudiants, des centaines d’Amis, deux secrétaires itinérants. Mais devant l’immensité de la tâche, les GBUAF étant la région la plus vaste de l’IFES, beaucoup reste à faire. Cela nécessite, de la part de chacun de nous engagé volontairement dans cette oeuvre, de nous mettre entièrement à la disposition de Celui qui nous a appelés, en d’autres termes "à offrir nos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de notre part un culte raisonnable" (Rom. 12.1b).

Depuis 2006, Augustin Cossi Ahoga succède à Daniel Bourdanné et le siège est transféré d’Abidjan pour Cotonou au Bénin.

Verset biblique
Servez l'Éternel avec crainte, Soyez dans l'allégresse, en tremblant.
Psaumes 2.11