Saviez-vous qu’il y a une motivation à la générosité de vos partenaires ? Oui, il n’y a littéralement aucune générosité sans motivation ? Vous pouvez lire Jean 3.16 pour vous en convaincre. Dieu avait une bonne raison de nous donner son fils, son unique fils ! Il voulait que nous soyons sauvés. Pourquoi tel ou tel partenaire soutient-il votre ministère ? Que recherche-t-il exactement ?

Dans l’article de ce mois, nous découvrions comment les motivations des donateurs ont changé dans l’histoire de l’IFES. Vous y apprendrez une bonne nouvelle pour votre relation avec les partenaires.

Historique des motivations de générosité des partenaires IFES

Selon Tim Adams, Secrétaire Général Adjoint de l’IFES, chargé des Opérations, il y a eu un changement remarquable dans les motivations de générosité des partenaires de l’IFES. En effet, il affirme que la philosophie dominante chez les partenaires :

  • Au cours des années 1980 était relationnelle,
  • Dans les années 1990 était fondée sur les projets,
  • La décennie de 2000 était sur la base des résultats et
  • Dans les années 2010 est focalisée sur l’impact.

Cette évolution de la philosophie générale des donateurs rime aussi avec celle sociale. Mais au fond, qu’est-ce que cela implique ?

Les implications de la motivation de la générosité

Les implications pour nous sont pesantes. Dans les années 80, les relations étaient suffisantes pour mobiliser un partenaire. En revanche, aujourd’hui, en plus des relations, il faut avoir un bon projet, dont les résultats sont clairs et l’impact engageant.

Ces exigences expliquent aisément la difficulté à mobiliser les fonds à l’extérieur de nos pays. Toutefois, elles nous fournissent un avantage énorme que nous pouvons saisir. Elles nous invitent à bâtir de saines relations avec nos étudiants, Amis et églises.

Nous sommes interpellés à concevoir des projets cohérents autour de la vision de notre ministère. Ces projets doivent éloquemment faire ressortir les résultats attendus et l’impact sur l’université, l’église et la société.

Motivons nos donateurs

Il est certes difficile de rassembler les données pour le ministère étudiant. Cela s’explique parce que nous visons un horizon sur le long terme. Cependant, Dieu écrit son histoire et produit des impacts dans nos ministères. Apprenons donc à les raconter.

Allons à la chasse de ces histoires d’impact. Saisissons chaque occasion pour en parler. Quand même la philosophie prédominante actuelle viendrait à changer, nous serons déjà outillés pour nous y conformer, à la gloire de Christ !

Emmanuel Manirakiza
Responsable Mobilisation de Fonds
UGB Burundi

Abonnez-vous pour recevoir les Echos du Balafon

En rejoignant notre liste de distribution vous pourrez recevoir dans votre boîte électronique toutes les nouvelles importantes des GBUAF.

Merci de vous être inscrit(e). Veuillez vérifier votre boîte électronique.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Aller à la barre d’outils