Le rôle du mobilisateur de fonds est de rechercher les puits de générosité que le Seigneur a déjà creusés autour de lui. Pour y arriver, il sensibilise les partenaires sur la vision et les impacts de celle-ci sur les étudiants et Amis. Cela nécessite de créer et d’entretenir des relations avec des partenaires. Comme nous l’avions vu dans notre précédent article, il est de plus en plus complexe de mobiliser les ressources en Occident pour le ministère dans nos pays. Pour vous convaincre de l’importance de la mobilisation des ressources dans votre pays, examinons de près quelques bénéfices de celle-ci.

L’appropriation du mouvement par les nationaux

Bâtir un soutien local à l’œuvre offre l’occasion aux nationaux de réaliser que le ministère leur appartient. Cela est vrai d’autant qu’ils sont les premiers bénéficiaires de notre ministère. Parfois, nos concitoyens pensent à tort que nous recevons du soutien de l’Occident pour le travail.

L’engagement du personnel et membres du Conseil

Il n’y a pas de meilleure expression d’engagement du personnel et des membres du Conseil que leur implication dans la mobilisation des ressources locales. Cela inclut l’invitation au partenariat, de leurs amis, membres d’église et de famille, voisins, cohabitants, etc.

La transparence

Quand les fonds viennent de partenaires inconnus et lointains, il y a une forte tentation à la légèreté dans la gestion. En revanche, la proximité des partenaires et la possibilité de leur visite à tout moment est une pression positive qui encourage la transparence dans la gestion des ressources collectées.

La viabilité

A moins d’une crise au sein du mouvement, il est difficile de perdre en même temps plusieurs partenaires locaux même en tant de crise financière. Cependant, les partenaires étrangers, notamment les fondations, sont enclins à suspendre leur soutien dès la survenue d’un problème.

L’épanouissement

Les équipiers sont encouragés et épanouis à l’idée d’être soutenus dans leur ministère par des amis et proches parents.

Au regard des bénéfices de la mobilisation de ressources locales sur le ministère, il revient à chaque mobilisateur de fonds de rechercher « des façons crédibles, créatives, innovantes et opportunes » selon Kehinde Ojo, pour développer un soutien viable pour votre mouvement. Soyez donc encouragés dans vos initiatives pour développer le soutien local.

Darya Loemba
Responsable Mobilisation de Fonds
GBUS Congo

Abonnez-vous pour recevoir les Echos du Balafon

En rejoignant notre liste de distribution vous pourrez recevoir dans votre boîte électronique toutes les nouvelles importantes des GBUAF.

Merci de vous être inscrit(e). Veuillez vérifier votre boîte électronique.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Aller à la barre d’outils